Vai direttamente al contenuto saltando i menu di navigazione

Menu di navigazione 1

Percorso corrente nel sito

Menu di navigazione 2

Menu di navigazione 3

Stato dei lavori


Rome, 15 mai 2019

Le marché avec l’entreprise Edilmaco pour le redémarrage des travaux de construction du nouveau tunnel du col de Tende a été signé aujourd’hui. Les activités de construction du tunnel ont été suspendues dans les premiers jours d’avril 2018 lorsque Anas (Groupe FS Italiennes) a résilié le contrat avec l’ancienne entreprise à cause de graves manquements et d’un retard dans l’avancement des travaux, ultérieurement aggravé pendant le second semestre du 2017.

Défini l’état de consistance, qui a permis de quantifier la valeur des travaux réalisés, en juillet 2018 Anas, au sens de l’art. 140 du d. lgs. 163/06, a proposé formellement la reprise à l’entreprise Edilmaco, déjà présente comme deuxième classée dans le classement de l’appel d’offre initial. L’entreprise, après avoir procédé aux vérifications nécessaires, a decidé de prendre en charge la réalisation de l’ouvrage. Ce n’est que plus tard que la mandante du groupement a demandé l’activation de la procédure de concordat afin de gérer l’état de crise financière. Pour cette raison au mois de janvier 2019 Anas a fait des vérifications ultérieurs avec le College des Avocats d’État afin d’établir la possibilité de conclure le contrat.

A la suite de compléments documentaires de l’entreprise mandante, le College des Avocats d’État a émis un avis positif sur la possibilité de confier l’intervention à Edilmaco, permettant ainsi d’en venir à la conclusion du contrat.

L’entreprise Edilmaco reprendra les travaux dont l’avancement est au 23% environ du total des oeuvres en projet, pour une valeur résiduelle de 102.5 millions d’euro environ et poursuivra dans l’avancement des oeuvres en intervenant, en outre, sur certaines installations déjà construites. Le projet prévoit la construction d’un nouveau tube mono-directionnel d’une longueur d’environ 3300 mètres, large environ 9 et 4,80 de haut. Le tube sera mono-directionnel et permettra le passage des véhicules dans la seule direction Italie – France. Pour la liaison France– Italie, par contre, on utilisera le tunnel existant agrandi jusqu’à les dimensions du nouveau tube. Les deux tunnels seront reliés par des by-pass piétonniers et carrossables.

Au cours des prochaines semaines, les chantiers seront mises en place en vue du redémarrage rapide des travaux.

Mise à jour 16/05/2018